La vitamine K

Nutriments
La vitamine K

Elle joue un rôle primordial dans l'activation des protéines nécessaires à la coagulation sanguine. Elle favoriserait une santé cardiovasculaire normale (2). Elle est impliquée dans la régulation du calcium. Un déficit en vitamine K serait, selon certaine études associées à une réduction de la densité osseuse (1) et à une augmentation du risque de fractures chez les personnes de plus de 60 ans et notamment chez les femmes ménopausées. 

La vitamine K est une vitamine liposoluble que l'on trouve sous 2 formes : vitamine K1 (phytoménadione), qui provient principalement des légumes verts, et la vitamine K2 (ménaquinone), qui apparaît dans certains aliments à la suite d’un processus de fermentation (fromage, miso, lacto-fementation, etc.). La vitamine K1 intervient plus directement dans le processus de la coagulation, alors que la K2 agit plutôt sur la calcification des tissus.

Les apports nutritionnels conseillés (par jour)

Nourrissons : 10 µg - enfants de 1 à 3 ans : 15 µg - enfants de 4 à 9 ans : 20 à 25 µg - enfants de 10 à 12 ans : 30 µg - adolescents : 35 µg - homme : 45 µg - femme : 35 µg - femme enceinte : 45 µg - femme allaitant : 55 µg.

Les sources naturelles de vitamine K

La vitamine K1 se trouve principalement dans les légumes verts à feuilles comme le brocoli, l'épinard, le persil, le chou. La vitamine K2 prolifère dans les aliments lacto-fermentés comme la choucroute.

Sources de vitamine K pour 100 g : choucroute : 2000 à 3000 µg, persil : 600 à 900 µg, épinard : 100 à 600 µg, chou-fleur, brocoli : 60 à 300 µg, laitue : 150 µg, céleri rave : 100 µg,  viande, foie : 20 à 150 µg, pomme de terre : 20 à 80 µg

Les compléments alimentaires Synergia qui contiennent de la vitamine K

Bi-Ostéo Densité : vitamine K2 : 24 μg (32%) pour 10 ml, Bi-Ostéo : vitamine K2 : 0,11 mg (148%).

Augmentation des besoins en vitamine K

Grossesse, ménopause, 3ème âge, prise de certains médicaments (antibiotiques, anti-ulcéreux, etc...). Une supplémentation en vitamine K est à proscrire en cas de traitement médicamenteux destiné à fluidifier le sang.

Sources : Passeport Santé. Références : (1) Kanai T, Takagi T, et al. Serum vitamin K level and bone mineral density in post-menopausal women.Int J Gynaecol Obstet 1997 Jan; 56(1):25-30. Booth SL, Broe KE, et al. Vitamin K intake and bone mineral density in women and men. Am J Clin Nutr. 2003 Feb; 77(2):512-6. Booth SL, Broe KE, et al. (2). Vermeer C, Shearer MJ, et al. Beyond deficiency: potential benefits of increased intakes of vitamin K for bone and vascular health. Eur J Nutr. 2004 Dec; 43(6):325-35. Review.
Ces articles peuvent vous intéresser
  • La vitamine C

    Mieux connaître la Vitamine C, une vitamine majeure pour l’homme : sources, propriétés et  besoins journaliers.

    Lire la suite
  • La vitamine A

    La vitamine A joue un rôle primordial dans la qualité de la vision. Elle intervient également dans la régulation (a [...]

    Lire la suite