Le cresson

Alimentation
Le cresson

Parmi les crucifères, on connaît bien sûr le chou, le brocoli ou encore les radis mais beaucoup plus rarement le cresson. Pourtant, cette plante semi-aquatique est si gorgée de vitamines et de minéraux que d’aucuns la surnommaient dès l’Antiquité la plante de la “santé du corps”. Le cresson n’est cultivé en France que depuis le début du XIXème siècle, bien qu’il y ait toujours poussé à l’état sauvage, dans les fontaines, les ruisseaux et les petits cours d’eau. Le cresson alénois et le cresson de fontaine, plus corsé et piquant sont les variétés les plus communes en France, disponibles toute l’année sur les étals.

Information nutritionnelle

Rien de tel que le cresson pour une santé de fer ! Les cressons ne font pas exception parmi les crucifères : ces légumes sont particulièrement riches en minéraux, comme la vitamine K (1), utile au processus de minéralisation osseuse, ou encore du calcium "biodisponible", facilement assimilé par l’organisme et très bénéfique à la santé osseuse et cardiovasculaire. Les acides flavonoïdes et caroténoïdes (2) présents dans les cressons agissent également contre le vieillissement de l’organisme en activant le renouvellement des cellules. Ce type d’acides antioxydants permet de lutter contre le stress oxydatif, à l’origine de la dégradation de la santé cellulaire (3). La communauté scientifique étudie les effets de ces antioxydants sur le développement de plusieurs types de cancers, et les résultats sont pour l’instant très favorables. En effet, une consommation régulière d’acides flavonoïdes et caroténoïdes contenus dans le cresson permettrait de limiter le développement du cancer du sein, de la prostate, ou encore du poumon, même chez les fumeurs, en inhibant certains actifs influant sur les mutations cellulaires. Les cressons alénois sont particulièrement riches en lutéine et zéaxanthine (4), antioxydants qui se fixent surtout sur les cellules rétiniennes et maculaires. Les cressons sont donc de bons alliés pour votre vue, en diminuant vos risques de contracter ce type d’affections oculaires liées au vieillissement (6). Enfin, les dérivés soufrés du cresson, comme les isothiocyanates (5), ont un rôle majeur dans la protection des cellules du système digestif et de la flore intestinale. Ces molécules rendent parfois les cressons plus difficiles à digérer, pourtant, elles sont excellentes pour la santé intestinale et permettent même de lutter contre certains cancers (7).

Comment déguster le cresson ?

Le cresson se consomme aussi bien cru que cuit. Il est recommandé de choisir dans la mesure de vos possibilités des fruits et légumes issus de l’agriculture biologique, afin de limiter au maximum l’ingestion de pesticides nocifs. Le cresson cru est délicieux en salade avec du fromage de chèvre et des pousses d’épinard. La recette originale de la tarte cresson-ricotta saura ravir les papilles de petits et grands. En hiver, vous pouvez aussi réaliser de savoureux potages très simples à préparer en ajoutant à vos cressons des carottes, des pommes de terre, et des oignons. Pensez à l’ajouter à vos purées : le cresson est assez raffiné pour relever délicatement la saveur d’une simple mixture de pommes de terre. Le cresson est aussi délicieux légèrement poêlé, servi en accompagnement de certains poissons, comme le saumon. En bref, le goût délicat et finement poivré du cresson agrémentera originalement toutes vos recettes, des plus simples au plus sophistiquées. À vos recettes !

Sources : Passeportsanté ; interfel
References : (1) Booth SL, Broe KE, et al. Vitamin K intake and bone mineral density in women and men. Am J Clin Nutr. 2003 Feb; 77(2):512-6. Texte intégral : www.ajcn.org (2) Stahl W, Sies H. Bioactivity and protective effects of natural carotenoids. Biochim Biophys Acta 2005 May 30;1740(2):101-7. (3) Gill CI, Haldar S, et al. Watercress supplementation in diet reduces lymphocyte DNA damage and alters blood antioxidant status in healthy adults. Am J Clin Nutr 2007 February;85(2):504-10. (4) Ribaya-Mercado JD, Blumberg JB. Lutein and zeaxanthin and their potential roles in disease prevention. J Am Coll Nutr 2004 December;23(6 Suppl):567S-87S. (5) Ma L, Lin X.-M. Effects of lutein and zeaxanthin on aspects of eye health. J Sci Food Agric. 2010 Jan 15;90(1):2-12. (6) Nishino H, Murakoshi M, et al. Cancer prevention by carotenoids. Arch Biochem Biophys. 2009 Mar 15;483(2):165-8. (7) Zhang Y. Cancer-preventive isothiocyanates: measurement of human exposure and mechanism of action. Mutat Res 2004 November 2;555(1-2):173-90.
Ces articles peuvent vous intéresser
  • La vitamine K

    La Vitamine K joue un rôle primordial dans la coagulation sanguine et la régulation du calcium.

    Lire la suite
  • Le calcium

    Le calcium est un minéral indispensable à la formation et à la conservation des os et des dents (en association av [...]

    Lire la suite
  • Les antioxydants

    Les antioxydants, des alliés incontournables pour lutter contre les effets du vieillissement et plus encore.

    Lire la suite
  • Le sélénium

    Le sélénium est un oligo-élément essentiel qui provient à l'origine des sols et se répand dans la chaîne alimentaire.

    Lire la suite