Articulations et rhumatismes : pourquoi sont-ils plus douloureux en hiver ?

Nutriments , Santé
Articulations et rhumatismes : pourquoi sont-ils plus douloureux en hiver ?

Le froid et l’humidité sont notre quotidien pendant l’hiver. Et nous constatons souvent que l’hiver contribue à réveiller voire à accentuer les rhumatismes.

En réalité, ce sont les différences de températures, le chaud et le froid qui gênent nos articulations. Le froid va ralentir la circulation, le chaud la "réaccélérer" : ces mini-chocs contribuent pour une large part à ce phénomène de douleurs articulaires.

Mais pas seulement.

Tout d’abord, en dehors de la différence chaud / froid évoquée ci-dessus, ce phénomène est aussi expliqué par le ralentissement du métabolisme pendant la saison hivernale. En effet, durant cette dernière, la circulation sanguine ralentit, les vaisseaux sanguins étant plus serrés par le phénomène de froid. C’est alors que l’organisme se met en « mode hibernation ».

Il s’agit d’une forme de léthargie partielle. Les organes vitaux comme le cerveau sont alors irrigués de façon prioritaire. Les autres parties du corps tels que le tronc, les bras ainsi que les jambes, avec les muscles et les articulations, sont quant à elles secondaires et donc un peu moins irriguées. 

Ce qu’il faut savoir sur les soucis rhumatismaux

Il y a deux genres de rhumatismes. En effet, il y a tout d’abord les individus touchés par une dégénérescence des cartilages (arthrose) et celles touchés par des rhumatismes plus inflammatoires.

Pour ce qui est de l’arthrose, le froid restreint la viscosité du liquide synovial. De cette façon, les articulations s’avèrent être beaucoup moins bien lubrifiées. Ainsi, les douleurs par frottement augmentent.

Dans un mode "inflammatoire", les douleurs et la sensibilité d'une manière générale diminuent dans un froid sec extrême, tel que par exemple dans une chambre froide. À contrario, le froid hivernal modéré avec une haute humidité de l’air, engendre par contre plus de douleurs. A part les variations de température (froid dehors, chaud dedans) assez brusques, c'est un phénomène qui n'a pas vraiment d'explication.

Les vitamines au secours des articulations !

Peu importe le type de soucis rhumatismaux, la hausse des douleurs est en règle générale déclenchée à la suite d’une série d’inflammations. Il faut savoir qu’une inflammation se définit d'abord par une montée en température dans une zone précise de l'organisme et aussi par une hausse des radicaux libres présents dans les tissus. Ces derniers permettent un maintien de l’inflammation ainsi que de la douleur.

En outre, sachez que l’absorption d’une dose assez haute de "capteurs" de radicaux libres tels que la vitamine E ainsi que la vitamine C peut contribuer à baisser ou à adoucir la survenue de douleurs.

La Société Suisse de Nutrition conseille d’ingérer tous les jours cinq portions de fruits et légumes et une poignée de noix ainsi que de graines. Elle recommande aussi vivement la consommation de produits complets. Enfin, l’apport simultané de produits vitaminiques doit être vu avec le médecin traitant pour éviter tout surdosage intempestif.

Exercice et chaleur : que du positif pour votre corps !

Bizarrement, pour que les articulations ainsi que les rhumatismes soient moins douloureux en hiver, il faut tout d’abord bouger de manière régulière, malgré la douleur et la froidure de l'hiver. Cela offre la possibilité de remettre en route le stimulation de la circulation sanguine et du liquide synovial présent dans toutes les articulations.

Si vous optez par contre pour l’exercice en salle, nous vous conseillons de vous tourner vers de offres d’un établissement de fitness ou de gymnastique aquatique. Par contre, si vous effectuez de l’exercice à l’extérieur, veillez à vous munir de vêtements adaptés, gants ainsi que bonnet. Effectivement, les articulations doivent parfaitement être maintenues au chaud, tout en veillant de ne pas transpirer.

Toujours par rapport aux douleurs articulaires, il est possible de remédier à cela en exposant ces dernières à une chaleur douce, directement sous la douche ou dans la baignoire. Vous pouvez également vous servir de dispositifs chauffants en effectuant de petits massages. Si rien de tout cela n’offre le soulagement désiré, il est alors préférable de se tourner vers votre médecin. En effet, sachez que ce dernier vous aidera à faire face aux climats froids et humides.

Ces articles peuvent vous intéresser