La Myrtille | Laboratoire Synergia

La Myrtille

Acidulées, colorées et surtout hyper vitaminées, les myrtilles ont tout pour plaire. Ces petites baies bleues sont disponibles sur les étals pendant tout l’été, jusqu’à la fin du mois de Septembre. Les myrtilles sauvages, d’un bleu très profond, poussent dans certains massifs montagneux comme les Vosges et le Massif Central, mais la plupart des myrtilles disponibles dans les commerces en France appartiennent en fait à la famille des bleuets, des baies originaires d’Amérique du Nord. Ces myrtilles dites “arbustives” ont une belle couleur bleue-violet et ne sont cultivées en France que depuis les années 80.

Information Nutritionnelle

Les myrtilles contiennent de nombreux actifs antioxydants, en particulier des polyphénols et des acides flavonoïdes, dont les anthocyanes. Ces pigments donnent leur jolie couleur bleutée aux myrtilles et ils contribuent à améliorer la santé cardiovasculaire (1). Ils permettent en effet de limiter les niveaux de “mauvais” cholestérol circulant dans le sang, et protègent à long terme la structure cellulaire des vaisseaux sanguins. Les antioxydants des myrtilles agissent également contre le stress oxydatif (2), qui perturbe le bon fonctionnement cellulaire dans l’ensemble de l’organisme. Ces molécules jouent notamment un rôle important pour le fonctionnement cognitif, en protégeant les cellules neuronales (3). De récentes études ont ainsi démontré les effets positifs du jus de myrtille fermenté contre les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer (4). Enfin, les flavonoïdes ont un potentiel hypoglycémiant (5) : ils inhibent le taux de glucose dans le sang. Une consommation régulière de myrtilles ou de jus de bleuet permettrait donc de lutter efficacement contre le développement du diabète de type 2 (6) et de certaines formes d’obésité (7).  

Comment Conserver et Déguster les Myrtilles

Les myrtilles ne poussent en France que jusqu’au mois de Septembre, mais ces merveilleuses baies ont une résistance au froid à toute épreuve. N’hésitez donc pas à congeler vos myrtilles pour continuer à les déguster toute l’année : la congélation n’altérera aucune de leurs vertus nutritionnelles (8). Comme elles ne se pèlent pas, il est conseillé dans la mesure de vos possibilités de privilégier des fruits issus de l’agriculture biologique, pour limiter l’ingestion des pesticides, qui s’accumule principalement sur la pelure des fruits et légumes traités.

Les myrtilles sont faciles à préparer et donneront une touche acidulée à toutes vos recettes de desserts : des “blueberry muffins” Canadiens aux salades de fruits frais en passant par de délicieux smoothies. Tentez l’expérience détox du smoothie à la framboise, à la banane et à la myrtille, vous ne serez pas déçu ! Vous pouvez aussi les incorporer à vos mueslis, pour bénéficier de leurs vitamines dès le petit-déjeuner. Bonne dégustation !

Sources : Passeportsanté; whfoods; myrtille.com.
Références : (1) Basu A, Rhone M and Lyons TJ. Berries: emerging impact on cardiovascular health. Nutr Rev. 2010 Mar;68(3):168-77. Review. 2010. (2) Hurst RD, Wells RW, Hurst SM et al. Blueberry fruit polyphenolics suppress oxidative stress-induced skeletal muscle cell damage in vitro. Mol Nutr Food Res. 2010 Mar;54(3):353-63. 2010. (3) Galli RL, Shukitt-Hale B, et al. Fruit polyphenolics and brain aging: nutritional interventions targeting age-related neuronal and behavioral deficits. Ann N Y Acad Sci. 2002;959:128-132. (4) Joseph JA, Shukitt-Hale B, et al. Reversals of age-related declines in neuronal signal transduction, cognitive, and motor behavioral deficits with blueberry, spinach, or strawberry dietary supplementation. J Neurosci. 1999;19:8114-8121. (5) Grace MH, Ribnicky DM, Kuhn P et al. Hypoglycemic activity of a novel Anthocyanin-rich formulation from Lowbush Blueberry, Vaccinium angustifolium. Phytomedicine. 2009 May; 16(5): 406-415. 2009. (6) Jenkins DJA, Ssrichaikul K, Kendall CWC et al. The relation of low glycaemic index fruit consumption to glycaemic control and risk factors for coronary heart disease in type 2 diabetes. Diabetologia. 2011 February; 54(2): 271-279. 2011. (7) Defuria J, Bennett G, et al. Dietary blueberry attenuates whole-body insulin resistance in high fat-fed mice by reducing adipocyte death and its inflammatory sequelae. J Nutr. 2009 Aug;139(8):1510-6. (8) Lohachoompol V, Srzednicki G, and Craske J. The Change of Total Anthocyanins in Blueberries and Their Antioxidant Effect After Drying and Freezing. J Biomed Biotechnol. 2004 December 1; 2004(5): 248-252. 2004.
Scroll Top