La rétention d'eau : explications et solutions

Bien-être , Nutriments , Santé
La rétention d'eau : explications et solutions

Quels sont les symptômes de la rétention d'eau ?

La rétention d'eau peut se produire dans de nombreuses régions du corps et pour différentes raisons.

Elle possède de nombreux symptômes comme :

  • Une peau décolorée,
  • Des zones de la peau qui s'enfoncent lorsque l'on appuie sur le gonflement,
  • Des gonflements dans les membres, ainsi qu'une sensibilité,
  • Une certaine raideur dans les articulations,
  • Une prise de masse.

Quelles en sont les différentes causes possibles ?

Il existe plusieurs causes possibles à la rétention d'eau.

Le corps humain utilise un système complexe d'hormones et de substances apparentées appelées prostaglandines pour réguler les niveaux d'eau. Cela signifie que l'excès d'eau peut être rapidement excrété par les reins sous forme d'urine. De même, boire moins de liquide signifie qu'il y aura moins d'urine produite.

La rétention d'eau peut survenir en raison de changements dans ce système de régulation ou d'une série d'autres facteurs déclencheurs.

Les capillaires :

Un fluide riche en nutriments, vitamines et oxygène, appelé fluide interstitiel, passe continuellement des petits vaisseaux sanguins dans les tissus environnants. Il nourrit les cellules et finit par retourner vers les capillaires.

Cependant, si la pression à l'intérieur des capillaires change ou si les parois capillaires deviennent trop perméables, une rétention d'eau peut apparaitre.

En effet, si la pression n'est pas correcte ou si la paroi devient trop perméable, l'excès de liquide sera libéré dans les espaces entre les cellules. Et si trop de liquide est libéré, une plus grande quantité restera dans les tissus, plutôt que de retourner dans les capillaires, ce qui entraînera un gonflement et une rétention d'eau.

Le système lymphatique :

Le système lymphatique draine un liquide appelé lymphe des tissus et le rejette dans la circulation sanguine. Cependant, si trop de liquide est libéré en premier lieu, le système lymphatique peut être submergé. Il sera alors incapable de renvoyer le liquide suffisamment rapidement, ce qui entrainera alors une accumulation autour des tissus.

Parfois, si le système lymphatique est congestionné, la vitesse à laquelle le liquide est renvoyé dans la circulation sanguine peut changer. Cela signifie que du liquide peut rester dans les tissus, provoquant un gonflement dans diverses parties du corps, y compris l'abdomen, les chevilles, les jambes et les pieds.

Le cœur :

La pression normale dans les vaisseaux sanguins est en partie maintenue par la force de pompage du cœur. Cependant, si le cœur faiblit, la tension artérielle change, ce qui entraîne souvent une rétention d'eau importante.

En général, les jambes, les pieds et les chevilles enflent. Le liquide s'accumule également dans les poumons, ce qui engendre une toux à long terme ou des difficultés respiratoires.

Les reins :

Le sang est filtré par les reins. Les déchets, liquides et autres substances sont extraits et traversent de minuscules tubules. De là, la circulation sanguine réabsorbe tout ce que le corps peut réutiliser alors que les déchets sont excrétés dans l'urine.

Dans la plupart des cas, les reins peuvent éliminer tous les déchets que le corps produit. Cependant, si la circulation sanguine vers les reins est affectée, des problèmes peuvent survenir. Par exemple, en cas d'insuffisance rénale, les déchets, y compris les liquides, ne peuvent pas être éliminés correctement par l'organisme, ce qui entraîne une rétention de liquide.

La grossesse :

Le poids de l'utérus sur les veines principales du bassin peut provoquer une accumulation de liquide dans le corps pendant la grossesse. Dans la plupart des cas, il n'y a pas lieu de s'inquiéter puisque la situation est généralement résolue après la naissance du bébé.

L'inactivité physique :

L'exercice aide le retour du sang dans le cœur, notamment au niveau des membres inférieurs. Si le sang ne circule pas assez souvent, il commence à s'accumuler dans les jambes, provoquant une pression plus élevée dans les capillaires.

En raison de l'augmentation de la pression, le fluide quittera les capillaires à une vitesse plus rapide et ce qui rendra plus difficile la réapparition des liquides par la suite.

L'exercice est donc nécessaire pour stimuler le système lymphatique afin qu'il remplisse sa fonction de régulation des débordements, en ramenant les liquides dans la circulation sanguine à des taux qui peuvent réguler le niveau des eaux corporelles.

De très longues périodes d'inactivité physique, comme un vol long-courrier, augmentent le risque de rétention d'eau. Au cours d'un long vol, même des mouvements physiques mineurs, comme se tenir debout sur la pointe des pieds à quelques reprises, tourner les chevilles et remuer les orteils, peuvent aider à réduire la rétention de liquide.

Les médicaments : 

Certains médicaments peuvent causer de la rétention d'eau, notamment :

  • Les médicaments contenant des œstrogènes : la pilule contraceptive ou l'hormonothérapie substitutive (THS). Ces derniers peuvent réduire la rétention d'eau.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens : ce sont des médicaments avec des effets analgésiques et anti-fièvre. À fortes doses, ils sont en fait efficaces pour réduire l'inflammation. L'aspirine, l'ibuprofène et le naproxène en sont des exemples.
  • Bêtabloquants : utilisés pour traiter les rythmes cardiaques anormaux et prévenir les tachycardies.

Autres :

  • Malnutrition et mauvaise alimentation : une alimentation pauvre en protéines entraîne de faibles niveaux d'albumine, qui peuvent également jouer un rôle dans le développement de la rétention d'eau.
  • Sel, ou sodium : les aliments riches en sodium peuvent causer une rétention d'eau.
  • Allergies : certains aliments et certaines piqûres d'insectes peuvent causer de l'œdème chez les personnes sensibles.
  • Maladie de la thyroïde : les personnes atteintes d'un trouble de la glande thyroïde souffrent souvent de rétention d'eau.

Traitement

Le traitement de la rétention d'eau dépend de plusieurs facteurs, dont la cause profonde. Cependant, la plupart des cas seront résolus sans traitement.

Cependant, si les symptômes ne s'atténuent pas, il sera préférable de consulter un médecin ou un professionnel de santé.

Ils pourront établir un diagnostic et prescrire un traitement adéquat, comme des diurétiques. Ils permettront l'élimination du liquide dans le sang par les reins. Une cure limitée est recommandée, car les prendre trop longtemps peut entraîner une déshydratation, aggraver la rétention d'eau et causer des lésions rénales.

Traitement des fuites capillaires :

Dans ce cas, les tissus retiennent à la fois l'eau et les protéines. Les diurétiques feraient en sorte que les reins enlèveraient le liquide plus rapidement du sang, tandis que la protéine dans les espaces tissulaires continuerait à aspirer le liquide du sang dans les tissus. Il en résulterait une déshydratation du sang, voire une aggravation de la rétention d'eau.

Les fuites capillaires étant souvent liées à un problème protéique, le médecin prescrira des médicaments qui aideront à briser la protéine dans l'espace tissulaire.

Remèdes maison

Il existe plusieurs remèdes maison, simples et naturels afin de lutter contre la rétention d'eau, dont l'efficacité dépendra de l'emplacement et de la gravité des symptômes.

Se masser ou se faire masser :

Un massage peut également aider la zone affectée lorsqu'on la caresse fermement dans la direction du cœur. Cela peut aider à déplacer le liquide. Il est important que les mouvements des mains ne causent pas de douleur.

Faire de l'exercice et surélever ses jambes :

Comme dit plus haut, il est important de faire de l'exercice afin de réactiver la circulation sanguine, notamment au niveau des membres inférieurs, qui sont la partie la plus fréquemment touchée par la rétention d'eau.

Il est également important de maintenir les jambes levées trois ou quatre fois par jour pour améliorer la circulation et déplacer les fluides. Pensez aussi à dormir avec le membre atteint élevé au-dessus du niveau du cœur.

Surveiller son alimentation :

Il existe plusieurs façons de gérer la rétention d'eau par l'alimentation, comme :

  • réduire l'apport en sodium ou en sel,
  • consommer davantage de magnésium provenant de différentes sources, comme les haricots, les noix, les grains entiers et les légumes-feuilles,
  • manger plus d'aliments contenant de la vitamine B6, comme les bananes, les noix et les pommes de terre,
  • penser aux protéines : les humains ont besoin d'un certain niveau de protéines pour un équilibre hydrique efficace. Une personne souffrant d'une grave carence en protéines peut avoir plus de difficulté à faire revenir l'eau des espaces tissulaires dans les capillaires. L'hypertrophie de l'abdomen d'une personne affamée est principalement causée par un manque de protéines dans son alimentation.

Se supplémenter :

Vous pouvez également vous aider grâce à des compléments alimentaires :

  • La reine-des-prés contient des flavonoïdes, qui sont de puissants oxydants connus pour leurs propriétés diurétiques. Cette plante va aider à réduire les gonflements localisés (au niveau des bras, des cuisses, des chevilles, etc.) dus à la rétention d'eau.
  • Des études ont également montré que le pissenlit est efficace pour réduire la quantité d'eau retenue pendant une seule journée. Il va permettre d'activer l'élimination grâce à ses principes amers.
  • Enfin, des suppléments contenant de la vitamine B6 ou du magnésium, peuvent être efficaces dans la lutte contre la rétention d'eau.

Conseils de prévention

Voici quelques conseils afin de prévenir les symptômes de la rétention d'eau :

  • perdre du poids,
  • faire une activité physique régulière,
  • porter des bas de contention si la rétention d'eau se produit dans les membres inférieurs,
  • ne pas rester immobile trop longtemps, que ce soit assis ou debout,
  • ne pas s'exposer à des températures trop élevées, comme les bains chauds, les douches et les saunas.

Un mode de vie sain et équilibré aidera à réduire au minimum la rétention d'eau.

Ces articles peuvent vous intéresser