Le sélénium : un antioxydant puissant ?

Nutriments , Santé
Le sélénium : un antioxydant puissant ?

Qu’est-ce que le sélénium et ses caractéristiques ? Où en trouve-t-on ?

Le sélénium est un oligoélément primordial pour un bon fonctionnement du corps humain. Ce bioélément agit directement sur l’organisme avec une multitude de différentes réactions métaboliques. Il s’agit d’un antioxydant efficace étant capable de détoxifier le corps des métaux lourds. En outre, il a aussi pour fonction de préserver un état optimal du cœur. L’apport en sélénium doit être extrêmement contrôlé à cause de son éventuelle toxicité.

Les principales caractéristiques du sélénium sont que ce dernier est surtout présent dans les produits de la mer. Cet oligoélément antioxydant indispensable au corps humain permet de soutenir les systèmes immunitaires et cardiovasculaires. Sachez également que le manque en sélénium peut engendrer de lourds troubles cardiaques

Les aliments les plus riches en sélénium sont les produits de la mer, la viande, les abats ainsi que les oléagineux. Il faut savoir qu’une alimentation pertinente, saine et équilibré doit offrir la possibilité de parfaitement couvrir les différents besoins du corps humain en cet oligoélément qu’est le sélénium. 

Quels sont les bienfaits du sélénium ?

Le sélénium a tout d’abord un effet antioxydant. En effet, ce dernier fait partie de la famille des molécules dotées d’un pouvoir antioxydant. Le sélénium entre dans la conception de diverses enzymes permettant de stopper les radicaux libres en excès et par conséquent l'oxydation dans le corps. En outre, il contribue également à la régénération de vitamines elles-mêmes antioxydantes (C et E). Ainsi, un bon apport en sélénium offre la possibilité de lutter efficacement contre le stress oxydatif mais aussi face au vieillissement cellulaire prématuré.

Un des autres bienfaits du sélénium est la détoxification du corps des métaux lourds.   Cet élément est notamment réputé pour ses vertus dépuratives. En effet, il offre la possibilité de bien nettoyer l'organisme de molécules toxiques et étrangères et notamment des métaux lourds comme par exemple le mercure ainsi que le plomb. Une autre vertu du sélénium est par rapport à la santé du cœur. Effectivement, un manque en sélénium peut être la cause de lourdes cardiomyopathies pouvant engendrer le décès. Cet oligoélément agit, effectivement, dans la régulation du rythme cardiaque et prévient les problèmes cardiaques.

Un autre point fort du sélénium est que ce dernier participe à la beauté des cheveux ainsi que de la peau. Cet oligoélément joue une fonction primordiale sur la qualité et la bonne tenue des phanères que sont les cheveux, les ongles ainsi que la peau. En outre, les levures et compléments composés de sélénium sont réputés afin d’optimiser l'éclat de la peau et la solidité des cheveux.

Quels sont les compléments alimentaires avec du sélénium ?

Les compléments alimentaires avec du sélénium sont la plupart du temps utiles afin de supprimer les résidus de métaux lourds dans le corps, afin d’entretenir le système cardiaque ou dans le but de préserver la beauté des cheveux ainsi que de la peau. Un ajout en sélénium peut également être pertinent afin de lutter contre le stress oxydatif mais aussi pour optimiser le système immunitaire. Pour ce qui est de la pose, elle change en fonction de la problématique ainsi que de la situation. C’est pourquoi il est important de consulter un médecin. En outre, il ne faut surtout pas franchir la dose journalière de 150 microgrammes sans contrôle médical préalable.

Quelles sont les conséquences d’une carence en sélénium ?

Un manque en sélénium peut se caractériser par une dégradation des défenses immunitaires, des soucis du rythme cardiaque ou encore par une anémie. Dans une moindre mesure, cela peut engendrer des problèmes thyroïdiens, une grande fatigue et une faiblesse générale. Dans les cas les plus compliqués, et quand il n’y a pas supplémentation, elle peut être un facteur favorable à la maladie de Keshan. Il s'agit d'une maladie cardiaque lié au manque en sélénium et pouvant entraîner le décès. 

 

Cet article a été écrit avec diverses sources. Ainsi, afin que vous connaissiez ces dernières, nous vous proposons les données sur la bibliographie. La première donnée est « M. Table de composition des aliments. Volumes 1 et 2. » écrit par Desaulniers M., Dubost et apparu en 2003. La seconde donnée est « Fichier canadien sur les éléments nutritifs » par Santé Canada, qui est apparu lui aussi en 2003. La troisième donnée est « National Nutrient Database for Standard Reference » pensé par l’U. S. Department of Agriculture (USDA) et apparu le 19 janvier 2011. La quatrième donnée est « Fichier canadien sur les éléments nutritifs » par Santé Canada (il s’agit là de la version 2005). La cinquième donnée est toujours « Fichier canadien sur les éléments nutritifs » mais il s’agit cette fois-ci de la version 2010. La sixième donnée est « Apports nutritionnels de référence » par Houde-Nadeau, Michèle, sorti en 2004. La septième donnée est « Institute of Medicine and Food and Nutrition Board. Dietary References Intakes for Vitamin C, Vitamin E, Selenium and Carotenoids. Washington, DC: National Academy of Sciences » sorti en 2000. La huitième donnée est « Guide du consommateur pour les ANREF (apports nutritionnels de référence) » pensé par Santé Canada, Bureau de la politique et de la promotion de nutrition, Direction générale des produits de santé et des aliments. Et enfin, la neuvième et dernière donnée est « Apports nutritionnels de référence » par Santé Canada. Il s’agit de la version 2008.

Ces articles peuvent vous intéresser