Les 6 piliers de la santé.

Nutriments , Santé
Les 6 piliers de la santé.

Premier pilier : la vitamine C, tout simplement indispensable à la vie

Pourquoi la vitamine C est-elle en tête de liste des « indispensables ? ». Tout simplement car il n’est pas possible de vivre sans vitamine C. En effet, cette dernière est indispensable à un fonctionnement optimal du corps humain. Elle est primordiale pour tous nos tissus de soutien (collagène mais également et surtout pour les parois vasculaires. Un apport régulier en cette vitamine est essentiel puisque notre corps ne synthétise pas cette dernière. Il faut savoir que les premiers marins qui allèrent sans trop defruits et légumes dans leurs cales, sur d’interminables traversées de l’océan Atlantique, décédèrent d’hémorragie dont la cause était le scorbut. Certains d’entre-eux furent sauvés grâce à des indiens autochtones qui leur offrirent de simples fruits !

Second pilier : le zinc, pour une immunité optimale et des hormones sans failles

Voici le second élu de notre listing des six piliers d’une santé de fer. Au même titre que la vitamine C, il faut savoir que sans zinc, il n’y a tout simplement pas de vie et pas de synthèses hormonales. Cette substance agit comme cofacteur dans plus de 200 systèmes enzymatiques. Le zinc est primordial pour une immunité optimale. En effet, ce dernier optimise la réparation tissulaire, dont notamment la cicatrisation, et permet de lutter efficacement contre les allergies. En outre, un manque en zinc chez un enfant peut engendrer des soucis au niveau de la croissance mais aussi des problèmes de maturation sexuelle. Autre point à prendre en compte : le zinc est le pilier de la régulation du stress oxydatif. Effectivement, sa présence est primordiale pour une synthèse sans failles des « antioxydants endogènes ». 

Le manque en zinc chez l’adulte est la plupart du temps en lien avec une sécheresse de la peau, des allergies récurrentes ainsi qu’une infertilité pour ces messieurs. Dès soixante ans, beaucoup de personnes sont déficitaires en zinc. Cela n’est pas tellement étonnant car on sait que le zinc, au niveau alimentaire, est présent dans les aliments suivants, qui vont seront présentés dans un ordre croissant : jaune d’œufs, soja, cresson, légumes secs, lentilles, céréales complètes, viandes (abats), poissons ou encore fruits de mer. Sachez que ces différents aliments ne s’avèrent pas être consommés de façon régulière par tout le monde et si c’est le cas, cela n’est pas fait en quantité suffisante. 

 

Troisième pilier : le magnésium, un psycho-régulateur essentiel

Il s’agit du troisième pilier le plus important pour notre santé que nous allons voir maintenant : le magnésium. Ce dernier n’est pas simple à trouver et cela est même le cas avec une prise de sang. Ainsi, c’est pour cela, qu’il faut savoir être vigilant à son apport nutritionnel et si besoin est avoir recours à la supplémentation. Ce n’est un secret pour personne: le magnésium permet de faire face au stress, à la fatigue, à la nervosité ou encore à l’insomnie. En outre, lorsque ce dernier est associé au zinc, il offre une protection optimale pour les neurones afin de faire face au vieillissement.

Le magnésium est présent, par ordre croissant dans les aliments suivants : avocats, oignons, germes de blé, céréales complètes, abricots secs, légumes secs, amandes ainsi que cacao. Point important : Il faut savoir que certains sels tels que le chlorure de magnésium sont des éléments laxatifs et doivent être ingérés de façon ponctuelle ou dans le but de la recherche de cet effet. 

Dernier aspect à prendre en compte : le meilleur sel désirez effectuer une supplémentation chronique est le glycérophosphate de magnésiumOn trouve notamment ce dernier dans D-Stress. Selon les résultats de l’étude française SU.VI.MAX, près de 77% des femmes et environ 72% des hommes possèdent des taux inférieurs aux apports conseillés.

 

Quatrième pilier faisant l’unanimité : la vitamine D !

Au commencement des années 2000, en France, beaucoup de médecins ont réalisé la fonction primordiale de la vitamine D sur la santé. En effet, cette dernière agit quasiment comme une hormone. Un taux optimal est primordial pour une santé sans failles et surtout afin de prévenir les soucis neurologiques et cérébraux, mais également des phénomènes comme par exemple l’hypertension ou encore les problèmes infectieux et allergiques.

En outre, veillez à être prudent face aux régimes étant trop végétaliens. En effet, ces derniers peuvent engendrer des états de déficience chronique. Savez-vous où on déniche cette fameuse vitamine D ? Tout d’abord, il faut savoir qu’on en trouve dans les champignons, le pâté, le lard, le beurre, le foie, le jaune d’œufs, le rouget, les huîtres, le thon, les sardines, le pilchard, les anchois, les harengs ainsi que l’huile de foie de morue. Tous ces différents aliments ne sont pas forcément trop consommés. Il y a diverses raisons à cela, pouvant être liés au goût, à la conviction, ou encore à cause des soucis de santé ou de dangers de pollution à cause de métaux lourds. Ainsi, la supplémentation est souvent la meilleure alternative possible. 


Cinquième pilier : l’ubiquinol afin de prévenir et accompagner le vieillissement

Avez-vous déjà entendu parler de l’ubiquinol ? Certainement pas ! Derrière ce mot peu réputé d’ubiquinol, on trouve tout simplement la coenzyme Q10 réduite. Il faut savoir que cette dernière est dix fois plus absorbable que la coenzyme Q10 totale. En outre, sachez que l’ubiquinol optimise la respiration cellulaire en stimulant les mitochondries. Ces derniers sont tout simplement des petits éléments du noyau des cellules de l’organisme que l’on décrit la plupart du temps comme « les poumons de la cellule ». Ainsi, ce cinquième pilier est vivement recommandé dans la totalité des soucis cardiovasculaires et surtout pour l’hypertension artérielle ainsi que l’insuffisance cardiaque.

Véritable antioxydant majeur pour la prévention des soucis en lien avec l’âge, l’ubiquinol se révèle être pertinent pour faire face à la DMLA, le diabète, les soucis rénaux ou encore les problèmes musculaires comme par exemple les douleurs et les crampes. En outre, ce pilier est aussi utile pour lutter contre les parodontoses et sans aucun doute les maladies neurologiques et cérébrales que sont les deux plus connus Parkinson et Alzheimer. Aspect à prendre en compte : l’ubiquinol est conseillé pour les personnes qui font du sport à haut niveau dans le but d’optimiser la performance, l’endurance mais aussi dans une finalité de baisse des dangers de crampes.

Un manque en ubiquinol se révèle être souvent plus conséquent quand on est fumeur, lors des pollutions environnementales ou encore durant des régimes trop végétariens car les sources alimentaires majeures d’ubiquinol sont les suivants : soja, huiles de canola, noix, poissons ainsi que viandes.

Sixième pilier : les probiotiques, obligatoires pour l’absorption des différents nutriments

Enfin, le dernier pilier que nous allons voir aujourd’hui est : les probiotiques. En effet, une prise récurrente s’avère être indispensable au minimum dix jours chaque mois afin d’entretenir ce qu’on nomme la microbiote (qui est en fait la flore intestinale). En outre, cela permet également d’optimiser la perméabilité intestinale, s’avérant être primordiale afin de prévenir les maladies chroniques. Dernier conseil : prenez les souches vous convenant le plus possible et variez ces dernières.

Ces articles peuvent vous intéresser