Les Agrumes | Laboratoire Synergia

Les Agrumes

De toutes les couleurs et de toutes les tailles, les fruits de la famille Citrus sont issus des contrées sud-asiatiques. Importés dans le bassin méditerranéen dès le VIIIème siècle, ils furent longtemps considérés comme des denrées rares et précieuses dans le nord de l'Europe. Aujourd'hui, vous pouvez trouver toutes sortes d'agrumes toute l'année sur vos étals. Cependant, la valeur nutritive des agrumes est particulièrement intéressante dès les premiers signes de l'hiver. Pendant cette saison, votre organisme a besoin d'un apport plus important en Vitamine C, pour se protéger du froid. Citrons, oranges, clémentines et pamplemousses vous apporteront alors l’énergie nécessaire pour renforcer vos défenses immunitaires pour lutter efficacement contre les infections liées au froid. En cas de grosse fatigue, ces fruits aux saveurs acidulées très concentrés en vitamine C vous redonneront un coup de fouet en cas de fatigue passagère (1).

Information Nutritionnelle

Peu caloriques (environ 45 kcal pour une orange), les agrumes, comme la plupart des fruits et légumes, sont remplis de polyphénols et de flavonoïdes, qui permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire, et l’apparition de maladies chroniques liées à la dégénérescence de certaines cellules, comme la DMLA (2). Cette catégorie de fruits est également préconisée pour prévenir l’apparition de différents types de cancers touchant le tube digestif, la chair et la peau des agrumes contiennent en effet de l'acide limonoïde, ou limonine. Cet antioxydant puissant uniquement présent dans les agrumes est anti-cancérogène (3). Ainsi, chez les personnes consommant au moins un agrume au quotidien, les chances de contracter ce type de cancer seraient réduite de 40 à 50 %. Mais ce n'est pas tout ! La concentration importante des agrumes en folates, potassium et en caroténoïdes fait baisser significativement les risques cardiovasculaires mais aussi les risques de polyarthrite (4) chez les personnes qui en consommant régulièrement (5).

Choisir, Conserver et Déguster les Agrumes

Pour bénéficier au maximum des qualités nutritives de ces délicieux fruits, n’hésitez pas à varier les plaisirs ! Les différentes variétés d'agrumes ont leurs propres qualités. Pour choisir vos agrumes, privilégiez toujours des fruits plus lourds, qui n'ont pas commencé à se ramollir : une clémentine déjà molle n'aura pas autant d’atouts pour votre santé. Contrairement aux idées reçues, la couleur du zeste n’a pas d’importance quant à la maturité du fruit. Elle est plutôt liée à l'espèce de l'agrume.

L’acidité des agrumes est bénéfique pour aider l’organisme à se libérer de ses toxines. Un peu de jus de citron dilué dans de l'eau chaude peut par exemple aider votre foie à libérer les enzymes nécessaires pour digérer un repas copieux ou arrosé (6). N'hésitez pas à utiliser le zeste du citron pour ajouter du goût à vos préparations sucrées et salées. Cependant, comme la plupart des pesticides et des cires protectrices utilisés dans leur culture s'agglomèrent dans leur peau, il est recommandé dans la mesure du possible d'utiliser le plus souvent des produits issus de l'agriculture biologique, ou à défaut, d'éviter d'en consommer la peau trop souvent.

L'orange, qui compte parmi les fruits les plus cultivés au monde, serait particulièrement efficace consommée sous forme de jus ou encore mieux, entière, pour bénéficier au maximum de l'association de la vitamine C et des autres actifs contenus dans sa pulpe. Pour vous rebooster donc, rien de mieux qu'un bon verre de jus d'orange ou une salade d’orange assaisonnée avec de l’eau (naturelle) de fleur d’oranger et de la cannelle. Si vous préférez le jus d’orange, optez au mieux pour une version « maison » fraîchement pressée à consommer rapidement : la vitamine C a tendance à « s'évaporer » très rapidement !

Le pamplemousse rose, quant à lui, est particulièrement riche en lycopène, un antioxydant puissant qui agit contre les radicaux libres à l’origine de certains cancers, comme le cancer de la prostate. Dégustez-le en entrée ou en dessert, avec un peu de sucre, selon vos envies du moment ! (7) Attention, il est cependant recommandé aux personnes souffrant de troubles gastriques d’éviter les agrumes car leur acidité peut les aggraver. De plus, demandez conseil à votre médecin si vous êtes sous antiacides pour éviter une combinaison néfaste à l'origine d'effets indésirables parfois dangereux.

Références : (1) Kawaii S, Tomono Y, Katase E, et al. Antiproliferative effects of the readily extractable fractions prepared from various citrus juices on several cancer cell lines. J Agric Food Chem 1999 Jul;47(7):2509-12. 1999. PMID:13190. (2) Cho E, Seddon JM, Rosner B, Willett WC, Hankinson SE. Prospective study of intake of fruits, vegetables, vitamins, and carotenoids and risk of age-related maculopathy. Arch Ophthalmol. 2004 Jun;122(6):883-92. 2004. PMID:15197064. (3) Tanaka T, Kohno H, Tsukio Y, Honjo S, Tanino M, Miyake M, Wada K. Citrus limonoids obacunone and limonin inhibit azoxymethane-induced colon carcinogenesis in rats. Biofactors. 2000;13(1-4):213-8. PubMed PMID: 11237184. (4) Pattison DJ, Silman AJ, Goodson NJ, Lunt M, Bunn D, Luben R, Welch A, Bingham S, Khaw KT, Day N, Symmons DP. Vitamin C and the risk of developing inflammatory polyarthritis: prospective nested case-control study. Ann Rheum Dis. 2004 Jul;63(7):843-7. 2004. PMID:15194581. (5) Kurl S, Tuomainen TP, Laukkanen JA et al. Plasma vitamin C modifies the association between hypertension and risk of stroke. Stroke 2002 Jun;33(6):1568-73. 2002. (6) Cha, J. Y., Cho, Y. S., Kim, I., Anno, T., Rahman, S. M., & Yanagita, T. (2001). Effect of hesperetin, a citrus flavonoid, on the liver triacylglycerol content and phosphatidate phosphohydrolase activity in orotic acid-fed rats. Plant Foods for Human Nutrition, 56(4), 349-358. (7) Matos HR, Di Mascio P, Medeiros MH. Protective effect of lycopene on lipid peroxidation and oxidative DNA damage in cell culture. Arch Biochem Biophys 2000 Nov 1;383(1):56-9. 2000.
Scroll Top