Les cinq aliments pour optimiser la mémoire

Nutriments , Santé
Les cinq aliments pour optimiser la mémoire

La mémoire est une fonction primordiale du cerveau. En effet, cette dernière trie, stocke et restitue les renseignements enregistrés lors de la journée. Afin de préserver sa mémoire, il est nécessaire de veiller à soigner son alimentation. Dans ce cas, divers éléments peuvent contribuer à l’obtention d’une mémoire optimale. Il s’agit des vitamines du groupe B, des oméga-3 ainsi que des plantes spécifiques comme le ginkgo biloba. Dans cet article, vous trouverez les aliments les plus efficaces afin de stimuler et de parfaitement entretenir cette faculté.

Nourrir son cerveau  : comment faire et quelle utilité ?

Le cerveau est un organe qui doit être parfaitement alimenté pour que ce dernier puisse bénéficier des nutriments nécessaires et, par conséquent, conserver ses milliards de neurones. La mémoire, qui trouve refuge dans le cerveau, évolue de façon constante. Posséder une hygiène de vie irréprochable avec un bon équilibre alimentaire, un exercice physique quotidien ainsi que des habitudes de sommeil optimales, sont des points contribuant au renforcement de la mémoire. Dans le but de maintenir ses capacités à un excellent niveau, divers aliments sont indiqués.

À retenir

Le cerveau est un organe extrêmement gourmand. En effet, ce dernier se sert de près d’un quart des besoins énergétiques du corps. Cela peut être sous forme de glucose, dans le but d’exécuter les différentes fonctions cérébrales. Puisant environ quarante nutriments dans les cellules afin de garantir ses nombreuses activités, le cerveau est fascinant. Parmi ces nutriments, on peut notamment citer les vitamines, les minéraux, les oligoéléments, les acides gras ainsi que les acides aminés.

Quels sont les cinq aliments afin de stimuler et d’entretenir la mémoire ?

Poissons gras

Les membranes cellulaires du cerveau sont des éléments extrêmement riches en lipides. Prendre des bons apports en acides gras essentiels oméga-3 offre un fonctionnement optimal du système nerveux ainsi que de la mémoire. Les oméga-3 agissent dans différentes réactions biologiques pour ce qui est des circuits cérébraux.

En outre, sachez que ces fameux acides gras oméga-3 ne sont pas synthétisés par le corps et doivent, par conséquent de façon impérative, être offerts avec l’alimentation. Manger des poissons gras avec beaucoup d’oméga-3 au minimum deux fois chaque semaine est la meilleure façon de couvrir les différents apports. Les poissons gras tels que les sardines, le hareng, le maquereau, le thon ou encore le saumon, sont extrêmement riches en oméga-3, DHA ainsi qu’en EPA. Les compléments alimentaires qui sont faits d’huiles naturelles de poisson offrent aussi la possibilité d’enrichir l’alimentation en oméga-3-DHA ainsi qu’en EPA.

Il faut également retenir que les végétaux tels que les huiles végétales comme le colza, la noix ou encore les pépins de raisin (chia ou lin) possèdent aussi des oméga-3. Avec une composition unique, où l’acide alpha-linolénique (ALA) est présent en grande quantité, le corps change lui-même cet ALA en oméga-3 DHA ainsi que EPA.

Fruits ainsi que les légumes aux couleurs vives

Les fruits ainsi que les légumes qui sont en couleur sont les aliments qu’il faut absolument privilégier au niveau de votre alimentation. En outre, sachez que les pigments naturels s’avèrent être extrêmement abondants en antioxydants. Ces molécules actives servent à protéger les neurones du phénomène de stress oxydatif engendré par les radicaux libres dans des contextes spécifiques. Cela peut, par exemple, être à cause d’une mauvaise alimentation, du tabagisme, de l’alcoolisme, d’une forte activité physique, des pesticides ou encore de la pollution.

Les légumes verts feuillus (tels que le chou kale, les épinards ou encore le brocoli) ainsi que les fruits rouges (pouvant par exemple être les myrtilles, les framboises, les fraises, les cranberries ou encore les mûres) ont des polyphénols en quantité majeure. Il s’agit d’une famille d’antioxydants existante en grande quantité dans les végétaux. Les fruits ainsi que légumes orangés (comme par exemple les agrumes, la mangue, le potiron ou encore les carottes) sont quant à eux très riches en flavonoïdes, bêtacarotène ainsi qu'en vitamines (C et E). Ces derniers sont vivement recommandés puisque leurs différents éléments permettent de parfaitement protéger les différentes cellules neuronales.

Ginkgo biloba

Cette plante, venant d’Asie, intègre de grandes feuilles en forme d’éventail. Ces dernières possèdent beaucoup de substances actives, notamment la famille des polyphénols avec les flavonoïdes, les terpénoïdes, les ginkgolides ou encore les bilobalides. Ces quatre éléments ont tous des caractéristiques antioxydantes. Il faut savoir que les différents actifs du gingko biloba ont un rôle anti-inflammatoire et protège parfaitement les cellules. En outre, sachez également que ces diverses caractéristiques demeurent positives pour le mental, l’équilibre nerveux ainsi que la mémoire. Dernier point : le gingko biloba se consomme pour sa part sous forme de complément alimentaire.

Légumineuses et céréales complètes

Afin de marcher correctement, le cerveau doit utiliser du carburant qui est sous forme de glucose. C’est pourquoi, nous vous conseillons de consommer des féculents avec des glucides complexes (comme, par exemple, les céréales complètes ainsi que les légumineuses) afin d’optimiser un bon maintien des performances physiques et cognitives. Au moyen de leur index glycémique moindre, ces différents aliments sont assimilés et changés en glucose de façon progressive lors de la digestion. Ce processus offre la possibilité de parfaitement prévenir les différentes diminutions de glycémie (taux de sucre dans le sang) qui sont nocives pour une mémorisation optimale.

Et enfin, la tyrosine

La L-tyrosine s’avère être un acide aminé qui est un précurseur de la dopa ainsi que de la dopamine (servant à la mémorisation). Il est également un précurseur des catécholamines (adrénaline ainsi que noradrénaline). Il en va de même pour les hormones de l’éveil et satiétogènes (ayant un effet coupe-faim). Enfin, signalons que c’est la même chose concernant les hormones thyroïdiennes (thyroxine ainsi que thyronine).

Le stress ainsi que le surmenage intellectuel peuvent engendrer une diminution du taux de tyrosine au niveau des neurones et baisser les capacités d’attention ainsi que de concentration. Il faut prendre en compte que la L-tyrosine est très intéressante concernant la mémoire à condition d'être à jeun le matin au réveil, au minimum une bonne demi-heure avant le petit-déjeuner. Enfin, veillez, de préférence, à l’associer à un complexe de vitamines B et C qu’il faudra consommer juste après le petit-déjeuner.

Conclusion

Il y a des façons simples et efficaces pour stimuler et entretenir efficacement la mémoire. Pour cela, il faut notamment enrichir ses menus grâce à des aliments bien choisis au préalable. Afin d’être efficace, cette démarche doit être en lien avec une hygiène de vie optimale comme par exemple l’adoption de rythmes de veille-sommeil adaptés mais également sans oublier une pratique sportive régulière.

Sources

Voici un listing des sources utilisés pour rédiger cet article : la première est « les acides gras oméga 3, fonctions dans l’organisme, et besoins alimentaires » qui a été rédigé par l’Agence Nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) (qui a été mis à jour le 07/06/2016). La seconde se nomme « Conséquences réglementaires de la reconnaissance de la relation entre cerveau et alimentation. pratiques en nutrition » N. 47, rédigé par Bourre JM. apparu le juillet-septembre 2016. La troisième est « Pages 44-47 ; diététique de pointe et cerveau : l’intérêt d’une alimentation équilibrée en psychothérapie chez l’adulte. Information diététique. 4 » écrit par Courtois, F. Levy, E. (apparu en 2008. Pages 11-19). La dernière source est « Larousse des plantes médicinales. Identification, préparation, soins. Larousse » qui est apparu en 2013.

Ces articles peuvent vous intéresser