L'Huile de Coco | Laboratoire Synergia

L'Huile de Coco

L’huile de coco est de plus en plus présente dans les commerces français. Extraite de la chair de la noix de coco, sa texture solide est liée à la température ambiante, trop basse pour qu’elle reste liquide. Elle fond cependant rapidement avec un peu de chaleur. On a longtemps cru à tort que l’huile de coco était néfaste à la santé, à cause notamment des nombreux acides gras saturés qu’elle contient mais cette huile alimentaire et cosmétique possède en fait des atouts santé à ne pas négliger.

Information Nutritionnelle

La communauté scientifique s’est en effet étonnée du peu de cas de maladies cardiovasculaires chez certaines populations du Pacifique, dont l’alimentation traditionnelle est composée principalement de noix de coco (1). Ils ont découvert que la consommation régulière d’huile de coco permettrait de lutter activement contre la prolifération du “mauvais” cholestérol dans l’organisme, et ainsi de limiter le développement d’un certain nombre d’affections cardiovasculaires (2). L’huile de coco aurait un effet minceur à court-terme. Ses acides gras provoquent en effet une réaction naturelle de l’organisme, qui accélère alors l’arrivée de la sensation de satiété (3). Ces acides gras favorisent paradoxalement le métabolisme des graisses et l’élimination calorique par l’organisme. En résumé, l’huile de coco permet de manger autant tout en éliminant plus efficacement les calories ingérées (4). Ce mécanisme a également un effet anti-cancer relatif, car il empêche les cellules cancéreuses d’absorber le glucose dont elles ont besoin pour se multiplier (5). L’acide laurique présent dans l’huile de coco booste le système immunitaire, qui lutte plus efficacement contre certains types de bactéries nocives, comme le staphylocoque doré (6) ou le candida albicans (7).

Mais l’huile de coco a surtout été érigée dans plusieurs études comme l’une des figures de proue de la lutte préventive contre les symptômes de la maladie d’Alzheimer. Elle contient en effet des molécules très spécifiques qui vivifient activement les connexions neuronales : les triglycérides à chaînes moyennes, cétones indispensables à la santé cérébrale. Les experts recommandent en général des régimes “cétoniques” pour lutter contre tous types de maladies neurodégénératives (8), comme Alzheimer et Parkinson, mais le test de l’huile de coco sur la maladie d’Alzheimer a été le plus probant, avec des améliorations drastiques sur la mémoire à court terme des patients traités, à tous les stades de développement de la maladie. (9)

Enfin, cerise sur le gâteau, l’huile de coco est réputée pour blanchir les dents naturellement et assainir l’haleine. On appelle cette tradition Indienne issue de l’Ayurveda le Oil Pulling. Elle consiste à faire un bain de bouche d’huile de Coco (1 cuillère à soupe) pendant 10 à 15 mn. L’huile de coco en général figée, se liquéfie alors dans la bouche. A faire une fois par jour (quand on dispose d’un peu de temps !).

Comment Cuisiner avec de l’Huile de Coco

L’huile de coco a toute sa place dans votre cuisine ! C’est un excellent substitut à tous types de matières grasses et elle présente l’avantage de pouvoir être cuite à haute température ou frite sans perdre ses vertus bénéfiques. Elle a un goût très léger et très peu sucré. Vous pouvez donc l’utiliser à votre goût dans toutes vos recettes sucrées comme salées. Une huile de coco extra vierge issue de l’agriculture biologique est bien souvent de meilleure qualité, pensez-y dans la mesure du possible. 

Sources : draxe.com ; alternativesante.fr ; authoritynutrition.com
Références : (1) Kumar, P. D. (1997). The role of coconut and coconut oil in coronary heart disease in Kerala, south India. (2) Eyres L et al. Coconut oil consumption and cardiovascular risk factors in humans. Nutr Reviews 2016: 74(4): 267-80. (3) Lichtenstein AH et al. Effects of different forms of dietary hydrogenated fats on serum lipoprotein cholesterol levels. N Engl J Med 1999; 24;340(25):1933-40. (4) Lei, T., Xie, W., Han, J., Corkey, B. E., Hamilton, J. A. and Guo, W. (2004), Medium-Chain Fatty Acids Attenuate Agonist-Stimulated Lipolysis, Mimicking the Effects of Starvation. Obesity Research, 12: 599–611. doi:10.1038/oby.2004.69 (5) Sakaguchi, M., Hiramatsu, Y., Takada, H., Yamamura, M., Hioki, K., Saito, K., & Yamamoto, M. (1984). Effect of dietary unsaturated and saturated fats on azoxymethane-induced colon carcinogenesis in rats. Cancer research, 44(4), 1472-1477. (6) Duraipandiyan, V., Ayyanar, M., & Ignacimuthu, S. (2006). Antimicrobial activity of some ethnomedicinal plants used by Paliyar tribe from Tamil Nadu, India. BMC complementary and alternative medicine, 6(1), 35. (7) Ogbolu, D. O., Oni, A. A., Daini, O. A., & Oloko, A. P. (2007). In vitro antimicrobial properties of coconut oil on Candida species in Ibadan, Nigeria. Journal of medicinal food, 10(2), 384-387. (8) Henderson, S. T. (2008). Ketone bodies as a therapeutic for Alzheimer's disease. Neurotherapeutics, 5(3), 470-480. (9) The Coconut Oil and Low-Carb Solution for Alzheimer's, Parkinson's, and Other Diseases", Mary T. Newport, M.D. (Basic Health Publications, 2015).
Scroll Top