Que faire pour s’assurer une bonne digestion quotidienne ?

Nutriments , Santé
Que faire pour s’assurer une bonne digestion quotidienne ?

Afin d’optimiser la phase de digestion, il est primordial de posséder une hygiène de vie optimale. Différents aspects peuvent avoir une influence directe par rapport au système digestif et par conséquent dégrader son action. Dans cet article, nous allons vous offrir dix conseils afin que vous puissiez optimiser votre digestion. Les soucis digestifs viennent la plupart du temps d’une combinaison de contextes de la vie de tous les jours. Cela est notamment en lien avec une alimentation déséquilibrée, des repas mangés trop vite, une position assise trop longue, du stress chronique ou encore la sédentarité. Les différents désagréments en découlant surviennent de diverses manières comme par exemple des ballonnements, l’inconfort abdominal, l’intestin paresseux, l’acidité gastrique ou encore la prise de poids.

Les quatre premiers conseils pour une digestion optimale

Le premier conseil est de prendre son temps quand vous mangez. En effet, durant les repas, il est primordial de manger d’une manière lente en mâchant les différents aliments. De cette façon, vous écouterez beaucoup mieux les différents signaux de faim et de satiété. Ainsi, vous évitez également de manger trop. En outre, sachez que la mastication optimise le mix des aliments avec la salive et permet d’activer les premières phases de la digestion. 

Le deuxième conseil pour une digestion sans failles est de bien vous hydrater en veillant à boire de l’eau en quantité suffisante. Effectivement, l’apport hydrique est primordial pour une digestion optimale et une absorption intestinale sans soucis. La quantité recommandée est d’à peu près 1,5 litre par jour. N’hésitez pas à varier le plus possibles les sources en intégrant notamment des tisanes ainsi que des infusions bio. Sachez que les tisanes à la menthe poivrée, verveine, fenouil, réglisse sont extrêmement pertinentes pour l’étape de la digestion.

Le troisième point pour une digestion sans problèmes est la consommation de produits riches, frais et peu transformés. Cuisiner soi-même des aliments frais sous une forme brute, peu transformés, aide à parfaitement contrôler les différents apports en graisses, sucres ainsi que sel. Consommés en grande quantité, ces derniers peuvent être à l’origine d’une digestion compliquée.

Enfin, le quatrième conseil est de manger de façon variée. L’un des différents principes assurant digestion optimale est d’intégrer la totalité les familles d’aliments dans votre menu. En effet, chaque groupe offre des nutriments essentiels agissant de façon complémentaire dans le tube digestif humain.

Conseils 5 à 7 pour une digestion sans failles

Tout d’abord, il faut veiller à privilégier la consommation de ferments lactiques. Les ferments lactiques (encore nommés probiotiques) s’avèrent être des bactéries vivantes présentes dans les aliments (yaourt, lait fermenté ainsi que fromage). Sachez qu’ils peuvent aussi être consommés sous forme de compléments alimentaires. Ils ont la caractéristique d’alterner la composition du microbiote. Il s’agit du contenu intestinal de chaque individu. Ce dernier est composé de milliards de bactéries. Diverses souches de ferments lactiques engendrent une action positive sur le système digestif, le transit, la flore intestinale mais également le système immunitaire. Vous devez savoir que les souches les plus pertinentes sont les lactobacillus, les bifidobactéries (bifidus) ainsi que certains streptococcus.

Autre conseil : restreindre les différents apports en produits excitants. Beaucoup d’aliments ainsi que de boissons que l’on consomme régulièrement peuvent interférer au niveau de la digestion mais également de fonctions d’élimination. On retrouve notamment parmi eux les boissons sucrées et énergisantes, l’alcool ainsi que le café. Sachez tout de même que tous ces aliments sont à consommer avec prudence et de façon modérée.

Toujours dans un souci de profiter d’une digestion sans failles, vous pouvez aussi concevoir un environnement de repas convivial. En effet, il faut savoir que l’environnement où s’effectue le repas a une influence par rapport aux apports alimentaires. Partager le repas en étant assis, donne la possibilité de profiter d’un contexte agréable tout en restreignant les sources de stress. Tous ces différents éléments permettent l’obtention d’une digestion optimale.

Quels sont les trois derniers conseils ?

  • Effectuer une activité physique quotidienne. En effet, faire du sport au quotidien, tel que la marche par exemple, est une très bonne façon de prévenir les problèmes digestifs. Lorsque la pratique est à distance des repas, elle optimise les muscles abdominaux et permet un transit intestinal optimal.
  • La pratique d’activités relaxantes et apaisantes dans la vie de tous les jours :les approches douces de relaxation telles que par exemple la respiration, la gymnastique, le yoga ou encore la médiation donnent la possibilité de lutter et d’atténuer les effets du stress ainsi que les problèmes digestifs associés.
  • Et enfin, veiller à soigner son sommeil. En effet, dormir assez est l’une des conditions primordiales afin de profiter d’une hygiène de vie optimale. Cela permet aussi de lutter contre les soucis digestifs engendrés par les décalages ainsi que l’absence de sommeil. Les plantes et tisanes relaxantes mais aussi des compléments alimentaires peuvent permettre d’optimiser la qualité ainsi que la durée du sommeil.

Il y a de multiples façons de restreindre les problèmes digestifs. En appliquant nos conseils, vous aurez des outils pertinents afin d’avoir une digestion sans failles.

Quelles sont les différentes sources de cet article ?

Quatre sources ont été utilisées afin de rédiger cet article. La première se nomme  « Consultation mixte d’experts FAO/OMS sur l’évaluation des propriétés sanitaires et nutritionnelles des probiotiques dans les aliments, y compris le lait en poudre contenant des bactéries lactiques vivantes ». Il s’agit d’un rapport FAO/OMS qui est apparu en 2001.  La deuxième source est l’URL suivante : http://www.fao.org/3/a-y6398f.pdf. Le texte est en français. La troisième est l’URL « http://www.fao.org/tempref/docrep/fao/009/a0512e/a0512e00.pdf ». Cette source est écrite en anglais. Enfin, la dernière source utilisée pour la rédaction de cet article est « Larousse des plantes médicinales. Identification, préparation, soins. » par Larousse en 2013.

Ces articles peuvent vous intéresser