Quel est le rôle de la glycémie dans l’organisme ?

Nutriments , Santé
Quel est le rôle de la glycémie dans l’organisme ?

Savez-vous qu’elle est le rôle de la glycémie sur le corps humain ? L’organisme s’avère être un système fait de divers mécanismes compliqués à appréhender mais aussi autonomes. Ces derniers se basent sur un certain équilibre. La régulation de la glycémie est l’un d’entre-eux. Dans cet article, nous allons voir ensemble en détails l’importance de la glycémie sur un fonctionnement optimal du corps.

La glycémie : une fonction primordiale sur le corps

La glycémie est tout simplement le taux de sucre ou de glucose qui est présent dans le sang. Présent dans les aliments, le glucose est une essence primordiale pour les cellules ainsi que les organes. Il faut savoir que ce dernier peut être stocké sous forme de glycogène dans les organes que sont le foie ou les muscles. Il faut savoir que les aliments sont faits de tous les éléments suivants :

  • Les lipides (qui sont tout simplement des matières grasses) ;
  • Les protéines qui sont présentes dans la viande, les poissons, les œufs, les laitages, les légumes secs ainsi que le soja ;
  • Les glucides présents dans les féculents, les sucres ainsi que les produits sucrés. Il s’agit de glucides offrant l’essentiel du glucose nécessaire dans le but de produire l’énergie dont l’organisme a besoin afin de marcher correctement. Ainsi, après la prise alimentaire, la digestion des aliments contribue à augmenter la glycémie se basant sur le processus suivant : les glucides sont changés en molécules de glucose accumulés au niveau de l’intestin ;
  • Et enfin, le glucose qui rejoint par la suite la circulation sanguine en haussant la glycémie durant une à deux heures.

Tout ce qu’il faut savoir sur la glycémie en détails

Divers contextes peuvent engendrer une fluctuation de la glycémie de manière plus ou moins grande. Cela peut par exemple être des habitudes alimentaires, la pratique d’une activité physique, des sécrétions hormonales, des infections, des émotions ou encore le mal du 21ème siècle qui n’est autre que le stress.

Il faut savoir qu’à jeun, une glycémie classique se situe entre 0,74 et 1,06 gramme par litre de sang (ce qui correspond à 4,04 et 5,83 mmol par litre, avec une moyenne de 0,83 gramme par litre (ce qui correspond à 4,565 mmol par litre). À la suite des repas, la glycémie peut atteindre très vite un plafond de 1,8 gramme par litre de sang (ce qui correspond à 10 mmol/L) tel que cela est indiqué sur schéma. Les glucides sont changés en glucose ce qui optimise la hausse du taux de sucre dans le sang.

Pour ce qui est de l’index glycémique, sachez que ce dernier s’avère être un outil extrêmement pratique. En effet, cet outil permet de mesurer le pouvoir glycémiant des aliments à la suite de la phase de digestion. Il offre notamment la possibilité d’effectuer une comparaison de l’absorption relative des glucides présents dans les aliments. Outre cela, ce fameux indice offre également la possibilité de prédire l’impact des aliments consommés sur l’élévation du taux de glucose sanguin pendant la digestion. En outre, sachez que les différents aliments s’avèrent catégorisés en fonction de leur index glycémique, qui peut être élevé, modéré ou bien faible. Pour une régulation de la glycémie optimale, il est en règle générale recommandé d’opter pour un apport d’aliments ou plats avec un IG moindre ou moyen.

Quel est la fonction particulière de l’insuline sur l’organisme ?

Dans le but d’effectuer une régulation de la glycémie, le pancréas, qui est une glande présente dans l’abdomen, secrète une hormone qui se nomme l’insuline. Sachez que l’activation de cette dernière offre la possibilité au glucose d’aller plus facilement dans les cellules et diminue par conséquent la glycémie. L’insuline optimise le stockage du glucose dans le foie ainsi que les muscles sous la forme de glycogène. Ce dernier est la première réserve d’énergie de l’organisme pouvant être consommée sans surcharger les cellules ni le sang. 

En outre, l’insuline synthétise aussi le glucose dans les cellu­les adipeuses (nommées adipocytes), sous forme de trigly­cérides. Ces graisses sont la deuxième réserve d’énergie, qui est sollicitée quand le glycogène s’avère être épuisé.

Alimentation : une multitude d’ingrédients ainsi que de nutriments pertinents par rapport à la glycémie

Diverses données expérimentales tirent la conclusion que des antioxydants, tels que par exemple les polyphénols, pourraient contribuer à baisser la glycémie. En effet, ces éléments auraient une action certaine à différentes échelles en optimisant l’affinité entre les récepteurs des cellules ainsi que l’insuline. C’est pourquoi durant le pic d’insuline engendré par une glycémie haute, les cellules stockeraient plus aisément le glucose et permettraient un maintien optimal d’une glycémie classique. En outre, sachez que de multiples nutriments qui sont puisés dans notre alimentation, que cela soit sous forme d’aliments ou de compléments alimentaires, agissent aussi dans la régulation de la glycémie.

Ainsi, la cannelle permet un maintien optimal d’une glycémie stable, et tout cela sans aucun apport calorique. En outre, sa richesse en tannins aux caractéristiques antioxydantes, rend cette épice extrêmement pertinente au niveau alimentaire puisque derniers ont une réelle influence sur la glycémie.

Il y a également l’ail. Ce dernier, qui est autant un légume qu’un condiment, est une plante aromatique contenant beaucoup de composants actifs pouvant être pertinents dans le maintien d’une glycémie classique. Effectivement, il y a notamment de la vitamine B6, qui a un rôle essentiel dans le métabolisme énergétique. Puis, on trouve les antioxydants tels que l’allicine. Enfin, signalons également la présence d’acides aminés indispensables (comme la cystéine ainsi que la méthionine) qui renferment beaucoup de soufre, un minéral permettant le développement antioxydant des cellules.

Outre cela, il y aussi le zinc. Il s’agit d’un minéral qui est un antioxydant très puissant. Ce dernier est également réputé pour ce qui est de sa contribution dans le métabolisme des glucides et dans le maintien du métabolisme classique des macronutriments (comme par exemple les protéines, les graisses ou encore glucides). Il faut savoir que le zinc peut se dénicher dans les aliments tels que les fruits de mer, la viande, les abats, les produits laitiers ainsi que les céréales complètes.

Et enfin, le chrome est également de la partie. Il s’agit d’un oligoélément essentiel contribuant au métabolisme des macronutriments que sont les protéines, les graisses ainsi que les glucides. Le chrome a une fonction majeure pour ce qui est du maintien d’une glycémie classique. Les sources majeures de chrome s’avèrent être les fruits de mer, la viande, les légumes ainsi que les fruits secs. Divers mécanismes compliqués offrent la possibilité de profiter d’un équilibre parfait du corps humain. Dans ces mécanismes, sachez que la régulation de la glycémie est l’une des constantes physiologiques faisant partie des plus essentielles. Une alimentation riche, avec une variété d’aliments ainsi que des compléments alimentaires, aident dans ce cas.

Sources :

« Les glucides dans mon alimentation, les clés pour bien les consommer au quotidien. Fédération française des diabétiques ». « Larousse des plantes médicinales. Identification, préparation, soins. Larousse - 2013. « Composition nutritionnelle des aliments. Table Ciqual" - version 2013. “Mang B, et al. Effects of a cinnamon extract on plasma glucose, HbA, and serum lipids in diabetes mellitus type 2. Eur J Clin Invest. May » - 2006. « Glucides et santé : État des lieux, évaluation et recommandations. Coordination scientifique et rédactionnelle Raphaëlle Ancellin. Afssa, France » - octobre 2004 ; « Yeh, GY., Eisenberg, DM., Kaptchuk, TJ., Philipps, RS. Systematic Review of Herbs and Dietary Supplements for Glycemic Control in Diabetes ” apparue en 2003. "Khan, A., Safdar, M., Muzaffar Ali Khan, MM., Khattak, KN., Anderson, RA. Cinnamon Improves Glucose and Lipids of People With Type 2 Diabetes” - 2003.

Ces articles peuvent vous intéresser