Le fucus : algue des compléments de régime

Nutriments , Santé
Le fucus : algue des compléments de régime

Activateur du métabolisme, brûle graisse ou encore coupe-faim : le fucus, est une algue brune présente sur les côtes atlantiques mais également celles de la Manche en France.

Prise comme un complément alimentaire, cette algue est l’allié idéal d’une silhouette aux rondeurs trop prononcées.

Il faut savoir que ses caractéristiques amincissantes, dues à différents éléments que nous allons précisé, sont étudiées depuis longtemps par la recherche scientifique. 

Quelles sont les différentes caractéristiques du fucus ?

Présents sur le long des plages, ou tenant à des rochers à fleur d’océan, les longs thalles verdâtres du fucus peuvent passer difficilement inaperçus.

Extrêmement réputé sur les côtes atlantiques ainsi que celles de la Manche, il est également appelé varech, venant d’un terme normand caractérisant ce que l’eau laisse sur le rivage. Autrefois, on l'utilisait pour à peu près tous les usages : fourrage apprécié des animaux, combustible ou encore fertilisant utile pour la terre.

Dans la période de la Rome antique, Pline l’Ancien le conseillait dans le but d’atténuer les soucis d’articulations d’origine rhumatismales. Au Moyen Âge, à l'instar du roi de France, il permettait essentiellement de soulager les écrouelles (il s’agit d’un problème d’origine tuberculeux), les affections du goître ainsi que l’asthme. C'est surtout sa fabuleuse action amincissante du fucus qui nous intéresse.

Sachez que cette dernière a été découverte à la fin du 19ème siècle grâce aux travaux du Docteur Duchesne-Duparc. Ce professionnel a remarqué que le varech optimise la résorption des tissus graisseux au moyen de la stimulation endocrinienne. Bingo ! Afin de réduire la cellulite les fameuses peaux d'orange, le médecin recommande alors vivement les bains de thalles de fucus, l’utilisation de pilules d’algues ou encore de se frotter les cuisses avec des poignées de varech frais ! À la même époque, la thalassothérapie, qui utilise cela sous forme de bains et d’enveloppement, permet d’agrandir sa popularité jusqu’à nos jours.

Le fucus a également une action brûle-graisse

Premier élément mis en cause dans son impact par rapport à l’amincissement : la richesse du mucilage du varech. Nommées également alginates, ces différentes substances s’avèrent être responsables de l’aspect visqueux et peu attirant de l’algue. En outre, elles ont la caractéristique de gonfler dans l’estomac quand elles sont en contact direct avec l’eau. Réel coupe-faim, l’absorption de fucus offre également une impression de satiété rapide, restreignant par conséquent l’apport calorique. Il s’agit d’une action mécanique de régulation de l’appétit à laquelle vient s’intégrer un fonctionnement optimal et sans failles du transit intestinal. Il faut savoir que diverses études modernes dont une effectuée en 2013 à l’université de Newcastle en Angleterre, prouvent que les alginates diminuent l’accumulation de lipides dans le corps en freinant drastiquement l’activité de la lipase pancréatique.

Une action brûle-graisse pertinente partagée par un autre élément phare du fucus: la fucoxanthine. C’est un pigment caroténoïde, qui est la cause de leur couleur brune, extrêmement étudié dans le combat face à l’obésité. Il faut savoir que ce dernier aurait essentiellement une action de diminution du gras abdominal. Point fort du fucus par rapport à la ligne : sa grande teneur en iode. Concevant des hormones thyroïdiennes, cet oligo-élément permet d’activer le métabolisme cellulaire et par conséquent la thermogénèse du corps. En engendrant plus de chaleur, sachez aussi que l’organisme consomme plus de calories. Ainsi, la silhouette s’affine grâce à un cercle vertueux initié par le fucus !

Et enfin, il a aussi un goût extrêmement prononcé !

Extrêmement abondant en minéraux, protéines, fibres et maigre en calories e fucus doit se déguster très frais, en salade. À moins de le dénicher dans un marché de la côte atlantique, vous pourrez le récolter vous-même si vous êtes à proximité de la mer.

Veillez par contre à ne prélever que le varech présent sur les rochers dans les zones les plus sauvages pour éviter les rejets agricoles et autres pollutions. Les thalles échoués sur les plages peuvent être utiles aussi en tant qu’engrais au jardin. Il faut veiller dans ce cas à les laisser sécher avant de les poser sur site.

En outre, prenez également en compte le fait que les thalles fraîches peuvent aussi être utiles en cataplasme là où apparait de la cellulite.

Présents sous forme de complément alimentaire, les thalles séchés peuvent également se boire en décoction ou être intégrés à l’eau du bain à raison d’une brassée conséquente. Cependant, nous vous conseillons vivement de faire attention à son odeur et à son goût extrêmement prononcé. Sachez qu’il y a également en pharmacie de la teinture mère de varech.

Bien évidemment, nous recommandons l'usage de la forme SIPF du fucus, le plus abouti des extraits car il conserve tous les principes actifs de la plante.

Signalons enfin que si le fucus est intéressant dans le cadre d’un régime minceur, il doit cependant être utilisé avec précaution par les individus atteints d’hyperthyroïdie à cause de sa grande teneur en iode.

Bref, vous l’aurez compris, le fucus est intéressant et possède une multitude de bienfaits. Ainsi, n’hésitez pas à l’utiliser régulièrement !

Ces articles peuvent vous intéresser